Archives du blog

Nelson Mandela n’est plus

Nelson Mandela n’est plus, mais tout ce qu’il a incarné restera.

Il y a 20 ans que le prix Nobel de la paix lui fut remis pour sa participation à la sortie pacifique de l’apartheid de son pays. Lire la suite

L’affaire CAHUZAC

Ce qu’il y a d’affligeant dans l’affaire CAHUZAC c’est que l’on se focalise sur ses mensonges répétés, éhontés et que l’on oublierait presque le fond : le ministre socialiste du budget qui demande un effort à tous les contribuables planque son argent dans des paradis fiscaux pour échapper à l’impôt. Lire la suite

Stéphane HESSEL nous a quitté

Jamais « indigné » ne fut plus digne. Lire la suite

Obélix en Russie

Panoramix l’avait bien dit ; Obélix ne doit pas boire de potion magique. Depuis qu’il en boit des seaux, il s’est fait prendre par la patrouille et ne sait plus ce qu’il dit. Ses déclarations sont plus lourdingues que ses menhirs ! Lire la suite

Petit Quizz

1 – Plus d’un enfant sur 2 nait hors mariage, le mariage est-il indispensable à la survie de l’espèce ?

 

OUI   –   NON

 

2 – Doit-on refuser le mariage à un couple qui ne peut faire un enfant pour des raisons médicales ou physiologiques ?

 

OUI   –   NON

 

3 – Lorsque dans un couple qui a 1 ou des enfants l’un des parents disparait, si le parent restant découvre son homosexualité et décide de vivre et d’élever ses enfants avec son nouveau partenaire doit-on lui retirer ses enfants ?

 

OUI   –   NON

 

4 – Question qui prolonge la question précédente : si le 2ème parent disparait, doit on retirer les enfants au partenaire qui les a élevés pendant plusieurs années et souhaite poursuivre cette « parentalité » avec le même souhait des enfants ?

 

OUI   –   NON

 

5 – Lorsqu’une femme a un enfant de façon naturelle ou par procréation médicalement assistée et qu’elle l’élève avec sa partenaire homosexuelle doit-on lui retirer son enfant ?

 

OUI   –   NON

 

 

Si vous avez une majorité de NON, vous êtes, comme moi, plus prêt du vote pour le mariage homosexuel et l’adoption par des homosexuels que de son refus.

L’Union Européenne : Prix Nobel de la paix

Dimanche prochain, 21 octobre 2012, au Palais de la Mutualité à Paris va se tenir l’assemblée constituante de l’UDI sous la présidence de Jean Louis BORLOO.

Cette formation politique qui rassemblera les différentes formations du Centre en un nouveau parti unique, revendique bien évidemment ses convictions européennes. Dans le prolongement de ce que fut l’UDF, l’UDI est un parti européen. C’est le parti du prix Nobel de la paix. Car l’Union Européenne assure la paix sur notre territoire depuis 1945. Jamais depuis l’Histoire de nos pays, nous n’avions connu une période aussi longue sans conflit, entre nous, sur nos territoires.

Ce Prix Nobel est la reconnaissance, aussi, d’un modèle démocratique. Il est bon que ce soit le monde entier, par ce prix universel, qui nous rappelle la grandeur de cette construction européenne. Bien sûr nous n’avons pas le Prix Nobel d’économie, comme aucun autre pays au monde d’ailleurs.

Faut-il comme citoyen européen, rajouter sur notre carte de visite : Prix Nobel de la Paix ? Non, mais plus sérieusement cette distinction nous oblige à poursuivre cette construction européenne qui a réussi la Paix, plus de justice et d’égalité sociale entre nos territoires et plus de réussite économique par l’addition de nos talents, des fruits de nos recherches et de notre travail.

Article Le Progrès: Fusion avec la Région de Beaujeu, ma satisfaction

Une belle image de réconciliation

Ce 8 mai 2012 a donné une belle image de réconciliation aux français. Il a été à la hauteur de l’entente entre la France et  l’Allemagne reconstruite après la débâcle nazie.

C’est ce comportement de grande dignité que nous  attendions de Nicolas SARKOZY, dans toutes les occasions. Il sait être à la hauteur de sa fonction, pourquoi s’est-il laissé entrainer dans des attitudes moins nobles ?

Le budget 2012 de la Communauté de Communes Beaujolais Val de Saône (CCBVS)

Que n’a-t-on lu et entendu sur l’état des finances de la CCBVS ? Lorsque nos voisins s’interrogeaient sur l’intérêt de s’associer dans une nouvelle intercommunalité, c’était au plus alarmiste pour s’inquiéter de notre état financier. Et bien leur incompétence à lire un bilan aura été révélée par la seule vraie réponse à apporter : notre compte administratif et notre budget primitif. Que nous disent-ils ?

1- Que nous n’augmenterons pas les impôts, au contraire nous allons réduire la Taxe d’Enlèvement d’Ordures Ménagères (TEOM) pour récompenser les efforts de nos concitoyens qui ont mieux trié leurs déchets. C’est aussi le fruit de l’investissement que nous avons fait dans la communication sur ce sujet et le travail du personnel performant et motivé que nous avons recruté.

2- Que nous continuerons à redistribuer autant à toutes les communes de notre Communauté de Communes par la dotation de solidarité qui est maintenue en plus de la dotation de compensation de l’ancienne T.P.

3- Que nos recettes progressent de 300 000 euros mais surtout que nos impôts économiques : Contribution Foncière des Entreprises (CFE) et la Contribution sur la Valeur Ajoutée (CVAE) progressent de 10 % chacuns grâce au développement économique de notre territoire ; Ce ne sont pas les élus qui ont le mérite de ces performances, ce sont les entrepreneurs et tous ceux qui y contribuent par leur travail. Nous pouvons seulement revendiquer les conditions d’installation et de développement des entreprises de notre territoire puisque elles ont été notre 1ère préoccupation depuis la création de notre Communauté de Communes. Notre détermination et quelques décisions courageuses portent leur fruit aujourd’hui.

4- Enfin nous allons réaliser un équipement culturel important : médiathèque et cinéma, important pour donner toutes les chances à notre jeunesse de s’instruire et s’épanouir et aussi à toutes les générations qui profiteront de cet équipement. Nous savons le bien fait de tels équipements pour la santé de ceux qui en bénéficient. Cet investissement se fera sans recours à l’emprunt, comme l’an dernier cela veut dire que nous continuons à désendetter la Communauté de Communes des emprunts réalisés pour le gymnase GARDENT, pour tous les lycéens du nord de la Région Rhône-Alpes et l’achat de la gendarmerie que nous allons enfin pouvoir rénover afin d’héberger dignement les militaires chargés de nous protéger.

La charge de la dette est très basse et ne compromet donc en rien notre capacité d’investissement grâce à notre dynamisme économique. Plus que de longs discours ou d’inutiles polémiques, les chiffres sont là pour dire que les choix opérés ont été les bons et que la solidarité pourra continuer à s’exercer.

Nous méritons mieux que « ça » !

Les Français méritent bien mieux, dans une campagne nationale que des petites phrases assassines. Comment a-t-on pu disserter autant sur une phrase de Claude Guéant prononcée devant un parterre d’étudiants réacs dont la majorité des Français n’a jamais entendu parler ?

Tout était donc programmé pour faire « buzzer » cette provocation sur une hiérarchie des civilisations. Le but, nous le devinons facilement : marcher sur les plates bandes de Marine Le Pen.

Il ne faut pas prendre les Français pour des zozos. Nous attendons autre chose d’une campagne dans un contexte de crise économique sans précédent depuis 1929 et de changement de civilisation puisque l’avenir de la planète est menacé et qu’il faut construire une société nouvelle économe des ressources naturelles et plus juste.