Archives du blog

Une belle image de réconciliation

Ce 8 mai 2012 a donné une belle image de réconciliation aux français. Il a été à la hauteur de l’entente entre la France et  l’Allemagne reconstruite après la débâcle nazie.

C’est ce comportement de grande dignité que nous  attendions de Nicolas SARKOZY, dans toutes les occasions. Il sait être à la hauteur de sa fonction, pourquoi s’est-il laissé entrainer dans des attitudes moins nobles ?

C’est « juste pas possible »

Nicolas SARKOZY nous répète depuis longtemps qu’il a 2 pieds : un pas à droite, un pas à gauche. Après un acte de contrition télévisé sur ce qu’il n’aurait pas dû faire, ce qu’il aurait dû faire et ce qu’il va faire à contre temps à la hâte avant l’élection, voilà le grand virage à droite démago populiste.

Nous n’en pouvons plus de ces voltes-faces : Docteur Jeckyl NICOLAS avec un 1er gouvernement rassemblant KOUCHNER, Rachida DATI, Fadela AMARA, Rama YADE, BOCKEL, Martin HIRCH pour le RSA et BORLOO au grenelle de l’environnement et puis Mister Hyde SARKOZY Chanoine de LATRAN, de la laïcité positive, du discours de Grenoble, préférant MARIANI, Nadine MORANO and Co et les dividendes de ses amis du FOUQUET !

Quand bien même ses propositions économiques reprendraient nos propositions radicales, rien ne peut se faire sans le rassemblement de toutes les forces vives du pays, sans leur réconciliation et leur motivation. Or c’est tout le contraire que nous propose SARKOZY. C’est la stigmatisation et la division et ça ce n’est plus supportable. Nous n’en voulons plus.

Avec Jacques CHIRAC, la droite française était restée digne face au populisme d’extrême droite. SARKOZY avec GUEANT en ont décidé autrement en faisant de la surenchère sur les thèmes sociétaux qu’un pays comme le nôtre avec son histoire, sa culture devrait porter.

La droite sociale et le centre ne peuvent suivre ce mouvement. SARKOZY a-t-il choisi son suicide politique ? Pour nous c’est « juste pas possible ».

Les p’tits malins

Il n’est pas plus tolérable de se torcher avec le drapeau français que de s’essuyer ostensiblement les mains après avoir touché le président de la République dans l’exercice de ses fonctions. Les provocateurs qui manifestent de tels agissements doivent être arrêtés et répondre devant la Justice.

Mais il n’est pas plus tolérable d’entendre les « casse-toi pauv’con » et « fais pas l’malin » de la bouche de celui qui a réclamé de représenter notre pays. Un peu de dignité, de classe, de distinction ne nuirait pas à l’exercice de la fonction.

Et puis ça nous rassurerait de constater que celui qui peut déclencher l’arme atomique est capable de sang froid et de recul dans ses réactions!