Bernard Fialaire

Passionné de politique, d’économie, d’histoire et de sciences, j’ai longtemps hésité entre des études en Sciences Politiques et de Médecine. Mon désir d’être proche des gens et de les aider a fait pencher la balance.

 

A l’issue de mes études médicales en 1985, il était évident pour moi de m’installer comme médecin de famille dans la ville où je suis né et où j’ai grandi.

 

 Attaché à mon territoire et à ses habitants, j’ai eu envie de m’engager dans la vie de ma cité. D’abord dans le monde associatif en présidant le club de Rugby dans lequel j’avais joué plus de 20 ans. Cela m’a permis d’accueillir l’équipe d’Afrique du Sud lors de son 1er match à sa sortie de l’apartheid.

 

Puis dans la vie publique en 1994 pour les élections cantonales et depuis, j’ai toujours été réélu Conseiller départemental. En 1995, je me suis présenté à la Mairie de Belleville ou j’ai été réélu jusqu’à aujourd’hui. Depuis 2001 je préside également la communauté de communes Saône-Beaujolais. En 2020, j’ai souhaité laisser ma place à une nouvelle équipe et me préparer pour de nouveaux mandats. 

Même si la pratique de la Médecine me permettait de me sentir utile à la communauté, je ressentais – et d’ailleurs je ressens toujours – le besoin de défendre les valeurs sociales, humanistes et laïques auxquelles je crois. 

Depuis ma 1ére élection je n’ai jamais sollicité l’investiture d’aucun parti politique – il n’a d’ailleurs pas toujours été évident de rester indépendant – pour autant je n’ai jamais caché mes convictions républicaines que je retrouve au Parti Radical (le parti de Gambetta, Clemenceau, Mendès-France, Edouard Herriot …) 

 

C’est la raison pour laquelle j’ai d’adhéré à ce parti en 1995. Je vois le parti politique comme un moyen d’échanger, d’approfondir mes réflexions et de m’engager pour les idées que je crois justes. Si je dois quelque chose au parti c’est mon honnêteté intellectuelle et mon intégrité. Mais c’est aux seuls électeurs que je dois mes mandats et à qui je dois rendre des comptes.

 

Comme toujours lorsque je m’engage, je le fais pleinement, voilà pourquoi je suis devenu Vice-Président du Parti Radical avec Jean Louis Borloo au niveau national et Président départemental du Rhône. 

J’ai ainsi participé à la création de l’UDI avec Jean-Louis Borloo et en ai assuré la présidence départementale jusqu’à la réunification du Parti Radical avec les radicaux de gauche dans le MRSL afin d’élargir l’espace politique du centre qui rassemble l’UDI, le MODEM, LREM et tous ceux qui se sont retrouvés dans la liste Renaissance aux Elections Européennes, pour défendre les valeurs européennes, humanistes et progressistes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :