Archives du blog

Chers amis radicaux

Je tiens à vous remercier pour la confiance que vous m’avez manifestée en me réélisant à la présidence de la Fédération du Rhône du Parti Radical. J’en connais la charge et j’en mesure les obligations. Lire la suite

François HOLLANDE est notre nouveau Président de la REPUBLIQUE

Je souhaite à la FRANCE qu’il réussisse à rassembler    les français pour sortir de la crise économique et sociale et redresser notre pays avec justice.

Nicolas SARKOZY reste le Président qui a permis à la    France de traverser une crise financière mondiale. Il restera aussi celui qui a réformé. Il a sauvé notre système de retraites, donné leur autonomie aux universités, instauré le RSA et permis le    Grenelle de l’environnement qui nous engage dans l’économie du XXIème siècle. Il avait osé une composition    audacieuse de son 1er gouvernement avec Rachida DATI, Rama YADE, Fadela AMARA, Martin HIRSH, Bernard KOUCHNER et Jean-Louis BORLOO aux finances.

Hélas, trop de maladresses et un virage à droite depuis    l’été 2010 sous couvert de « recentrage sur les fondamentaux » ont rétréci considérablement sa majorité. La tonalité de sa campagne n’a pas été, non plus, à la hauteur d’une présidence    qui a fait traverser une crise mondiale à la France. Il s’est abaissé à exploiter les peurs et les faiblesses des Français qui se réfugiaient chez Marine LE PEN. Lorsque des gens ont    peur, ils ne sont pas rassurés par ceux qui viennent crier avec eux. Au contraire, cela augmente leur peur et les pousse au désespoir.

Le Parti Radical, avec tous les républicains    humanistes, a proposé de revenir aux valeurs de la République : la liberté, l’égalité, la fraternité. Nous attendions GUAINO, nous avons eu BUISSON !

Tous les modérés responsables ont été déçus. Cela    n’excuse pas ; à mes yeux, la décision personnelle de BAYROU. Son échec à incarner tout le centre, son refus de participer au rassemblement des forces du centre, guidé par l’idée qu’il    se fait de lui-même et de son destin national, ne justifie pas un tel changement d’alliance.

La gauche a fait le choix d’une coalition    socialiste-communiste-front de gauche et écolo. Ce n’est pas notre projet de société. Notre devoir est de proposer    une opposition intelligente et respectueuse. La démocratie nécessite que chacun tienne dignement sa place. Il faut soutenir toutes les propositions réalistes et tirer le futur    gouvernement vers une direction responsable. C’est l’engagement que nous devons prendre devant nos électeurs, c’est la participation républicaine que nous devons à la démocratie et c’est le    plus grand service que nous rendrons à la FRANCE.

Président de la Fédération du Rhône du Parti Radical

Mardi dernier, mes amis du Parti Radical m’ont réélu Président de la fédération du Rhône. C’est un plaisir de recueillir la confiance de celles et ceux qui partagent mes convictions politiques même si je mesure les sacrifices que je vais continuer à infliger à ma famille, à mes proches.

Le Parti Républicain Radical et Radical Socialiste, c’est son nom depuis 1901, est porteur des valeurs humanistes, sociales, laïques et européennes qui motivent mon engagement public. J’ai toujours revendiqué cette culture politique même lorsque la « mode » n’était pas aux valeurs républicaines.

Les murs s’effondrent les uns après les autres, d’abord le mur de Berlin mettant fin à l’utopie socialiste et récemment l’effondrement de Wall Street qui englouti les illusions ultra libérales. L’édifice républicain, lui, reste solide. Avec ses droits et ses devoirs, avec la priorité donnée à l’Homme. Toute organisation sociale n’a de sens que pour permettre l’épanouissement des êtres humains et l’économie ne doit être qu’un moyen de répartir justement les fruits des efforts de chacun.

Le Parti Radical, depuis sa création, a participé à l’émancipation des individus face aux différentes organisations aliénantes : noblesse, clergé, grand capital. Il a été à l’origine de la solidarité et de tous les progrès sociaux (assurance maladie, retraite, chômage, …). Notre Président actuel, Jean Louis BORLOO, a encore apporté sa pierre à l’édifice de la cohésion sociale avant de s’engager dans la promotion du développement durable, indispensable pour l’avenir de notre planète, de nos enfants et de la nouvelle économie du partage que nous avons à construire. Les philosophes Régis DEBRAY (« le moment fraternité »), Michel SERRE (« Le Mal propre ») et Blandine KRIEGEL (« Querelles françaises ») rappellent tous par leurs réflexions les enjeux qui sont les nôtres au Parti Radical depuis plus de 100 ans.

Il nous reste à nous organiser de façon plus lisible, plus efficace pour tenir un rôle dans une vie politique française qui a bien besoin de nos valeurs humanistes. A mon niveau, avec le soutien de ma fédération, je m’y engage auprès de Jean Louis BORLOO dont l’affirmation radicale doit être plus perceptible.