Archives du blog

Clémenceau bis

En 1906, au cours des séances des 18 et 19 juin, Clemenceau répond à Jaurès : « Sans doute, vous me dominez de toute la hauteur de vos conceptions socialistes. Lire la suite

L’Union Démocrate Indépendante (UDI)

 L’UDI qui va voir le jour dimanche 21 octobre 2012 à Paris sous la présidence de Jean Louis Borloo est la grande formation centriste, c’est-à-dire humaniste, européenne, sociale, libérale et solidaire que beaucoup attendent. Lire la suite

Le Parti Radical du Rhône condamne fermement la position du « Ni-Ni » de l’UMP

La Fédération du Rhône du Parti Radical,    par l’intermédiaire de son Président Bernard FIALAIRE, se déclare heurtée par la position du « Ni-Ni » adoptée par l’UMP et par les prises de position de certains de ses dirigeants    durant l’entre deux tours des élections législatives.

Le Parti Radical du Rhône souhaite une    clarification de la stratégie de l’UMP vis-à-vis du Front National et regrette cette position conduisant à la banalisation du parti d’extrême droite. Bernard FIALAIRE renouvelle son appel à faire un barrage absolu au Front National et à soutenir les candidats républicains dimanche    prochain lors du 2nd tour des élections législatives. La Fédération du Rhône du Parti Radical restera    intransigeante, en toutes circonstances,  sur la défense des valeurs républicaines et humanistes et contre les dérives droitières de l’UMP.

Bernard FIALAIRE rappelle que la responsabilité    des dirigeants politiques républicains est de convaincre les électeurs qui se tournent vers le FN en apportant des réponses à leurs inquiétudes et non de pactiser avec le parti d’extrême droite    dont le message en apparence édulcoré sur la forme demeure rétrograde et dangereux sur le fond.

La Fédération du Rhône du Parti Radical    lance un appel au rassemblement de tous les Centristes et  Gaullistes Sociaux et, plus largement, de tous les Républicains et    Démocrates, qui ne se reconnaissent pas dans l’ambiguité idéologique de l’UMP, pour faire émerger une nouvelle force politique nationale humaniste, tolérante et    progressiste.

François HOLLANDE est notre nouveau Président de la REPUBLIQUE

Je souhaite à la FRANCE qu’il réussisse à rassembler    les français pour sortir de la crise économique et sociale et redresser notre pays avec justice.

Nicolas SARKOZY reste le Président qui a permis à la    France de traverser une crise financière mondiale. Il restera aussi celui qui a réformé. Il a sauvé notre système de retraites, donné leur autonomie aux universités, instauré le RSA et permis le    Grenelle de l’environnement qui nous engage dans l’économie du XXIème siècle. Il avait osé une composition    audacieuse de son 1er gouvernement avec Rachida DATI, Rama YADE, Fadela AMARA, Martin HIRSH, Bernard KOUCHNER et Jean-Louis BORLOO aux finances.

Hélas, trop de maladresses et un virage à droite depuis    l’été 2010 sous couvert de « recentrage sur les fondamentaux » ont rétréci considérablement sa majorité. La tonalité de sa campagne n’a pas été, non plus, à la hauteur d’une présidence    qui a fait traverser une crise mondiale à la France. Il s’est abaissé à exploiter les peurs et les faiblesses des Français qui se réfugiaient chez Marine LE PEN. Lorsque des gens ont    peur, ils ne sont pas rassurés par ceux qui viennent crier avec eux. Au contraire, cela augmente leur peur et les pousse au désespoir.

Le Parti Radical, avec tous les républicains    humanistes, a proposé de revenir aux valeurs de la République : la liberté, l’égalité, la fraternité. Nous attendions GUAINO, nous avons eu BUISSON !

Tous les modérés responsables ont été déçus. Cela    n’excuse pas ; à mes yeux, la décision personnelle de BAYROU. Son échec à incarner tout le centre, son refus de participer au rassemblement des forces du centre, guidé par l’idée qu’il    se fait de lui-même et de son destin national, ne justifie pas un tel changement d’alliance.

La gauche a fait le choix d’une coalition    socialiste-communiste-front de gauche et écolo. Ce n’est pas notre projet de société. Notre devoir est de proposer    une opposition intelligente et respectueuse. La démocratie nécessite que chacun tienne dignement sa place. Il faut soutenir toutes les propositions réalistes et tirer le futur    gouvernement vers une direction responsable. C’est l’engagement que nous devons prendre devant nos électeurs, c’est la participation républicaine que nous devons à la démocratie et c’est le    plus grand service que nous rendrons à la FRANCE.

Pourquoi un tel acharnement contre Jean Louis BORLOO ?

Depuis que le nom de Jean Louis BORLOO est avancé pour Matignon une campagne de dénigrement est engagée par l’aile droite de la majorité présidentielle, qui mérite quelques corrections :

« Plan de Cohésion sociale, Grenelle Environnement »

 

Introduction :

« La force d’une Nation est dans sa ressource humaine. Un pays n’est puissant que par les hommes et les femmes qui le composent, par l’envie qu’ils ont de vivre et de construire ensemble, par le rayonnement de leur confiance dans l’avenir et par la cohésion sociale qui les unit. La prospérité économique est indissociable de la prospérité sociale. L’ambition de ce Plan de cohésion sociale est de mettre tout le monde dans la famille France ». (Introduction du Plan de Cohésion sociale).

I/ Emploi/ travail :

Evolution du taux de chômage : 10,2% mi-2005 réduit à 7, 8% mi-2007.

. Insertion professionnelle des jeunes : 300 000 apprentis en 2004, 430 000 en 2008 (soit + 40%).

. Services à la personne : 390 000 emplois créés (à temps plein ou à temps partiel), 3 millions d’employeurs et 25 000 organismes agréés depuis 2005.

 

II/ Logement :

. 290 000 mises en chantier en 2000, 430 000 mises en chantier en 2007 (soit + 40%).

. 300 000 permis de construire en 2000, 565 000 permis de construire (soit + 70%).

. 42 260 logements sociaux en 2000, 135 000 en 2007 (soit + 222%).

. 100 000 prêts à taux zéro consentis en 2002, 240 000 prêts à taux zéro consentis en 2006 (soit + 140%).

 

III/ Rénovation urbaine :

11 milliards d’euros de subvention de l’Etat, 40 milliards de travaux (sur la période 2004/2013).

. 26 000 opérations de rénovation menées dans 592 quartiers prioritaires.

. 97% des projets de rénovation ayant fait l’objet d’une convention ont des opérations engagées.

. 2/3 des interventions concernent l’habitat social.

 

IV/ Grenelle Environnement :

Boom des énergies renouvelables :

– + 22% en deux ans.

– Avec : + 900% (photovoltaïque), + 94% (éolien), et + 66% (géothermie).

Boom de la rénovation thermique :

– Signature de 140 000 éco-prêts à taux zéro en 18 mois.

– Rénovation thermique de 250 000 logements en un an.

Boom des transports collectifs :

– Construction en cours de 420 km de nouvelles lignes (dont 205 km de tramways).

– C’est plus qu’au cours des 30 dernières années.

– 50 projets dans 38 agglomérations françaises.

Boom de l’agriculture biologique :

– Hausse de 24% du nombre d’agriculteurs bio en 2009.

– Hausse de 16% au cours de la même période des surfaces cultivées en bio

(2,64% de la SAU totale).

– Total du nombre d’exploitations en juillet 2010 : 19 594 (soit + 20% au cours des 7 premiers mois de l’année 2010).

Confirmation de ces résultats par tous les baromètres internationaux :

– Selon les Universités de Yale et de Columbia : la France est 7ème sur 163 pays en matière d’environnement (+ 3 places en un an).

– Selon le Parlement canadien : la France est le 1er pays du G8 dans le domaine du développement durable.

– Selon Eurostat, la France a le parc de véhicules neufs le plus sobre d’Europe grâce au bonus écologique.

Au delà des sarcasmes, des désinformations, il y a un bilan, une méthode, une vision pour la France. L’aile droite de la majorité s’est beaucoup exprimée depuis cet été et a beaucoup influencé les méthodes du gouvernement.

Si la réforme des retraites a pu passer en force, maintenant il est nécessaire de renouer le dialogue et redonner confiance à l’ensemble des forces de notre pays. Jean Louis BORLOO incarne la réussite de cette méthode, c’est pourquoi la France a besoin de lui à Matignon.

Jean Louis Borloo au centre

Jean-Louis BORLOO, Président du Parti Radical, a réuni son Comité Exécutif le 30 mars pour faire le point au lendemain des régionales.

Le Parti Radical n’est pas une plus-value pour la Majorité lorsqu’il est fondu dans l’UMP. L’abandon du centre par le MODEM de François BAYROU laisse un vide qui est catastrophique pour la Majorité présidentielle.

Il faut rassembler les centristes radicaux, démocrates sociaux, écologistes, libéraux sociaux dans un mouvement indépendant de l’UMP pour créer une dynamique de 2ème tour qui puisse faire gagner la majorité.

Nicolas SARKOZY est allé loin dans l’ouverture, la prise en compte de la diversité, la place du Parlement, le soutien au grenelle de l’environnement. Il a géré de façon remarquable la crise à l’échelle européenne. Mais l’Europe est essoufflée face à une Asie en pleine croissance. Nous ne pourrons pas compter sur une redistribution facile car l’Europe est ruinée. Le retour à une gestion socialiste serait catastrophique tout comme un repli conservateur moyen qui aggraverait trop la fracture sociale avec ceux que la crise laisse au bord du chemin en plein désarroi.

Il faut de l’imagination, de l’humanité et de l’enthousiasme pour définir les nouvelles règles de développement durable de notre société.

Jean Louis BORLOO, personnalité de la majorité préférée des Français est le mieux placé pour rassembler les forces radicales, démocratiques, sociales, écologistes, libérales sociales dans le grand mouvement centriste humaniste et européen dont la France a besoin.