Archives du blog

Interview au Progrès: ma candidature aux élections municipales à Belleville

Interview de Bernard Fialaire parue dans Le Progès concernant sa candidature à l’élection municipale de Belleville. (suite…)

Le programme de Belleville @venir

AMÉLIORER LA VILLE

 

  •   Nous allons entreprendre un vaste programme de réhabilitation de tous les bâtiments communaux pour les rendre économes en énergie et accessibles aux personnes à mobilité réduite. Nous profiterons de ces travaux pour appliquer à nos bâtiments des couleurs et des éclairages qui embellissent la ville.

 

  •  Nous allons définir un plan de circulation et de stationnement en centre ville qui rende les      « 4 rues » et le centre historique plus fonctionnels pour le commerce et les services.

 

  • Nous devons profiter de l’organisation de la collecte des ordures ménagères pour disposer des points de collecte sélective efficaces qui encouragent chacun à retrouver une ville plus propre.

 

  •  Le réaménagement de la gare doit s’accompagner d’une réhabilitation du quartier de la croisée et de la gare, avec des commerces et des services de proximité pour les habitants de la moitié ouest de BELLEVILLE.

 

  •  Nous allons définir des « axes verts » dans BELLEVILLE pour faciliter les trajets à pied et à vélo de la Saône à Bel-Air et en direction des zones d’activités, des écoles et des équipements sportifs.

 

  •  Nous nous engagerons sans retenue dans le développement du parc d’activité LYBERTEC pour proposer de nouveaux emplois aux Bellevillois en protégeant la richesse de notre environnement.

 

  •  Une grande réflexion de l’urbanisation de l’Ouest de BELLEVILLE sera engagée en concertation avec les Bellevillois. Les espaces à construire devront respecter toutes nos exigences environnementales : espaces verts, services publics, modes de déplacement « doux ».

 

  • Les plantations de la commune incluront autant que possible des arbres fruitiers proposés à la cueillette des Bellevillois. Nous associerons les riverains au plan d’entretien et d’aménagement des espaces verts.

 

  • Nous devons maîtriser le développement des constructions à BELLEVILLE. Il faut encourager les rénovations et surtout offrir des possibilités d’accession à la propriété ou de location à la portée des Bellevillois.

 

  • Nous assurerons la sécurité des Bellevillois, en complément des services de gendarmerie, par tous les aménagements et dispositifs décidés par notre Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance.

 

 

EMBELLIR LA VIE

 

  •  L’urgence absolue est la mise en place d’accueils complémentaires pour la petite enfance. Depuis décembre 2007 la loi nous permet de proposer des micro-crèches et des multi accueils pour compléter la halte-garderie et les assistantes maternelles avec le relais des « petits lapins ». Ce sera notre premier chantier.

 

  • Nous adapterons nos écoles à un accueil plus moderne pour nos enfants. Nous réaliserons  des aménagements avec l’avis des équipes éducatives, des parents d’élèves et des associations qui utilisent les locaux en dehors du temps scolaire.

 

  •  Nous engagerons avec Saint-Jean-d’Ardières et Taponas une organisation de transports en commun pour limiter la circulation et le stationnement en centre ville et à la gare. Nous favoriserons également les déplacements doux : vélo et pédibus pour les enfants.

 

  • Nous réaliserons des salles associatives dans la partie non classée de l’Hôtel-Dieu avec l’aménagement de l’Office de Tourisme. Dans le même temps la Communauté de Communes Beaujolais-Val-de-Saône réalisera les travaux du cinéma et de la médiathéque près du champ de foire.

 

  • Nous proposerons des logements adaptés aux personnes âgées et aux personnes handicapées en centre ville avec des services appropriés.

 

  •  Nous améliorerons le service social pour traiter les demandes urgentes des personnes en difficulté, en partenariat avec les services du Département, de l’Etat et les associations bénévoles qui s’impliquent si généreusement dans l’aide aux démunis.

 

  •  Nous établirons un nouveau partenariat avec toutes les associations (sportives, culturelles, sociales) sur une base de contrats d’objectif et de moyens qui rassurent financièrement les associations et qui impliquent aussi leur engagement citoyen.

 

  • Nous développerons le marché, la foire et les fêtes qui marquent le calendrier bellevillois : Conscrits, Mongolfiades, Fête de la Musique, Fête du 13 juillet au Port, Déblocage du beaujolais nouveau, 8 décembre,…

 

  •  Nous proposerons une animation culturelle adaptée à la jeunesse Bellevilloise.

 

  •  Nous relancerons le conseil communal d’enfants et poursuivrons l’animation des cérémonies nationales pour entretenir le devoir de mémoire et l’éveil à la citoyenneté.

 

NOUS METTRONS TOUTE NOTRE ENERGIE ET NOTRE ENTHOUSIASME DANS LA REALISATION DES PROJETS QUE NOUS VOUS PROPOSONS. NOUS LES ELABORERONS EN CONCERTATION AVEC VOUS DANS LE RESPECT D’UNE STRICTE RIGUEUR BUDGETAIRE POUR POURSUIVRE LE DÉSENDETTEMENT DE LA COMMUNE SANS AUGMENTER LES IMPOTS, COMME NOUS AVONS SU LE FAIRE JUSQU’A PRESENT.

Tract élection municipale n°2

FIALAIRE-municipales A3_n¡2

Elections municipales – 9 mars 2008

Aujourd’hui, BELLEVILLE est reconnue. C’est un pôle structurant pour tout le nord du département.

* L’ouverture du lycée et la rénovation du collège offrent avec les écoles maternelles et primaires tous les niveaux d’éducation scolaire à nos enfants.

* Le nouveau gymnase Gardent et la piste d’athlétisme complètent nos équipements sportifs : gymnase Rosselli, Cisa et Jean Macé, piscine, boulodrome et Espace Catinot.

* Nos commerces traditionnels de centre-ville se développent avec notre soutien pendant que de plus grandes surfaces nous apportent l’offre commerciale qui nous manquait (SPORT, CULTURE, PUÉRICULTURE.

* Notre vie associative et sportive est riche et soutenue (aide à la 1ère licence sportive, près de 90 associations).

* Les services se sont développés : Maison de l’emploi (ANPE, Mission locale), CPAM, MSA, Maison du Département, agence de l’OPAC, nouveau centre de tri postal, agrandissement de l’HOPITAL avec la Maison Médicale de Garde, …

* Les entreprises ont été installées dans les meilleures conditions pour permettre leur développement et la création d’emplois.

* Notre patrimoine a été entretenu, enrichi et mis en valeur : la place de l’église, le port, la maison de la Saône, la façade et l’éclairage de l’Hôtel-Dieu, le boulodrome, le Parc Popy,…

* De nouveaux Bellevillois sont venus vivre dans notre commune dans de bonnes conditions. La capacité d’accueil de nos équipements était adaptée aux 7 500 habitants (moins de 6 000 il y a 10 ans).

* L’animation culturelle et festive s’est développée (les Mongolfiades, la fête de la musique, le 13 juillet au port avec le Comité des fêtes, les saisons culturelles et le festival annuel avec le CCAB, arrivée de Paris-Nice).

* L’environnement a été préservé par l’acquisition d’espaces naturels sensibles, des plantations de haies et de nouvelles pratiques d’entretien de nos espaces verts plus écologiques.

Tout cela, sans augmenter les impôts et en désendettant la commune grâce à une gestion rigoureuse.

Demain, BELLEVILLE doit devenir encore plus belle et plus agréable à vivre.

* Il faut immédiatement développer de nouveaux modes d’accueil des petits Bellevillois, complémentaires aux assistantes maternelles, à la halte-garderie, avec un multi-accueil et des micro-crèches comme la loi nous le permet depuis décembre 2007.

* Il faut offrir encore plus d’emplois et de possibilités de développer une activité commerciale, artisanale, industrielle ou de service. Le parc d’activité LYBERTEC sera exemplaire en matière d’environnement et rapidement opérationnel pour le dynamisme de notre économie.

* Il faut maîtriser absolument le développement des constructions à BELLEVILLE, favoriser les rénovations en améliorant l’accessibilité et la maîtrise d’énergie, mais surtout offrir des possibilités d’accession à la propriété ou à la location à la portée des BELLEVILLOIS.

* Entre l’école et la famille, il faut soutenir les associations et organismes qui interviennent dans les temps périscolaires et de loisirs. Leur rôle pour l’égalité des chances et l’épanouissement de notre jeunesse dans des activités culturelles, sportives ou sociales est fondamental.

* Les transports sont devenus un enjeu majeur dans le développement de BELLEVILLE. L’aménagement de la gare et de ses abords, les capacités de stationnement, les sens de circulation et les modes de déplacements « doux » dans toute la ville doivent être repensés en prenant en compte la nécessité de transports en commun.

* La sécurité des biens et des personnes doit être garantie pour assurer la liberté de chacun. La sécurisation des lieux et leur surveillance doit se développer selon les réflexions de notre Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD).

* Nous devons poursuivre l’embellissement de notre ville et améliorer les équipements pour une meilleure qualité de vie.

Pour cela, il faut développer notre partenariat avec Saint-Jean- d’Ardières, Taponas et la Communauté de Communes Beaujolais-Val-de- Saône. Nous serons ambitieux pour BELLEVILLE, avec toujours le même souci d’une gestion rigoureuse.

Faut-il « politiser » les élections municipales ou cantonales?

La question est posée par le Président de la République qui veut s’engager dans la campagne et reprise par son opposition qui lui dit « chiche » !

Je ne comprends pas pourquoi dans un contexte national « d’ouverture », de recherche de « majorité d’idées » dépassant les clivages politiques traditionnels, il faudrait « politiser » les élections locales.
Au contraire l’enjeu municipal, le débat de proximité pour le cadre de vie et la qualité de vie des gens méritent mieux qu’une campagne politicienne de rivalité d’appareils.
A Belleville, pour la 3ème fois, je suis heureux de mener une équipe d’horizon politique différent qui se retrouve sur un projet et une méthode pour réussir l’avenir de Belleville. Dans le plus grand respect des convictions de chacun, seul l’intérêt des Bellevillois est pris en compte par une équipe qui s’enrichit de ses différences.

Pour les élections cantonales il en est de même. Le mode d’élection : renouvellement par moitié de l’Assemblée départementale et scrutin uninominal, avec un suppléant pour la première fois, conforte ce contrat de confiance personnel qui doit s’établir entre le candidat et les électeurs. Cela ne remet nullement en cause les convictions et l’engagement politique par ailleurs.
Je suis au Parti radical, Vice-président de Jean Louis BORLOO et j’ai toujours exprimé clairement les valeurs humanistes, sociales, européennes et laïques qui m’inspirent depuis mon premier engagement en politique.

En revanche c’est libre et indépendant de tous les partis que je sollicite vos suffrages car je ne veux subir aucune contrainte pour défendre mes idées, notre canton, votre avenir.
La majorité UMP, UDF, Radical et Indépendants du Conseil Général devra s’ouvrir largement pour une gestion équitable de notre Département. Le Conseil Général ne doit pas être perçu comme un bastion de résistance face à la Mairie de Lyon, le Grand Lyon ni la Région. Ce doit être un partenaire loyal et efficace pour le développement de notre département

Article du Patriote Beaujolais du 10/01/2008

CPY Document Title

Article du Progrès du 7/01/2008

CPY Document Title