Affaires WOERTH / BETTENCOURT

Les déclarations, scoops, démentis, créent un climat de suspicion autour des informations que les médias nous livrent. Souvent ce ne sont que les commentaires d’une révélation faite pas un autre média. Au bout du compte on ne sait plus si c’est un fait réel qu’on nous révèle ou si c’est le récit de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours !

Vraiment, et j’y reviens toujours, il nous faut une déontologie des médias avec un ordre des journalistes qui veillera à l’éthique de la démarche d’information et sanctionnera ceux qui ne la respectent pas. On ne peut laisser le marché (achat de presse à sensation ou financement de l’info par les puissances économiques), contrôler les informations nécessaires à la liberté des citoyens.

Publié le juillet 29, 2010, dans Ce que j'ai à vous dire, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :