Le 7 juin prochain, nous élirons nos députés européens.

La distance entre les citoyens et les politiques s’explique, selon Michel SERRE, par la faillite des philosophes, l’individualisme grandissant et la modification de l’espace public, raccourci par Internet et les téléphones portables, qui affaiblissent le rôle des élus.

L’Europe reste cependant un espace suffisant pour légitimer le rôle des élus. Le mode de scrutin par liste de grandes régions (Rhône-Alpes – PACA – Corse pour le Sud-Est) ne facilite cependant pas l’identification de nos représentants. Je mets au défi la majorité d’entre nous de citer les députés européens de notre territoire. C’est grave. Surtout à un moment où l’enthousiasme européen souffre de la toute puissance de l’administration de Bruxelles.

Nous avons, plus que jamais, besoin que le Politique prime sur l’administratif, et surtout à l’échelle européenne. Il nous faudra très vite être représentés par un Président qui ne change pas tous les 6 mois et qui ne soit pas, comme c’est le cas actuellement, hostile à l’Europe et discuté dans son propre pays. Il nous faut régler pragmatiquement les problèmes juridiques, commerciaux, administratifs de l’Union Européenne mais en même temps ne pas perdre de vue le grand dessein de l’Europe.

L’Europe pour quoi faire ? Nous garantir la Paix tout d’abord et créer un marché porteur pour nos économies. Mais l’Europe ne peut se réduire à un rassemblement de privilégiés de la planète qui resteraient entre eux pour se partager un bon niveau de vie. L’Europe doit avoir l’ambition de s’ouvrir encore à l’Est (Ukraine, Biélorussie…), au Sud-Est (Turquie, Proche Orient…), au sud (Afrique du Nord) pour partager nos connaissances, nos ressources, nos productions.

Seule une ambition noble, généreuse et fraternelle peut motiver suffisamment pour construire un territoire d’avenir.

Il faudra être vigilant dans la campagne qui s’annonce pour ne pas céder à une élection test de politique nationale, pour ne pas envoyer à Strasbourg des candidats peu motivés que les appareils politiques veulent recaser. Soyons exigeants sur le niveau du débat et sur l’engagement des candidats.

Ce sera une façon de réconcilier la population avec la Politique, au sens noble, car une démocratie ne peut vivre sans conscience politique de ses citoyens.

Publié le avril 21, 2009, dans Non classé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :