Lincoln

Avec un titre aussi fort, un mythe aussi grand, on s’attend à un film exceptionnel. En fin de compte un bon Spielberg mais pas un film inoubliable.

Que retenir ? Qu’une avancée aussi noble que l’abolition de l’esclavage ne fut en fait obtenue que grâce à l’achat de voix des plus faibles.

Je ne m’étais jamais interrogé sur les conditions de ce vote, je l’imaginais vertueux, je le découvre vénal. La politique est une bien basse activité humaine, et partout où il y a des hommes, il y a de « l’hommerie » comme disent nos cousins canadiens. Je ne savais pas non plus que ce furent les Républicains qui l’avaient votée alors que les Démocrates s’y opposaient.

La Démocratie pouvant se réduire à l’expression d’une majorité même infamante, alors que la philosophie politique de la République impose un impératif de respect des valeurs. C’est le Républicain Radical qui défend avec le plus de ferveur cette belle cause en s’imposant quelques principes de réalité (éthique de responsabilité) pour faire triompher ses idées (éthique de convictions).

La grandeur de ce radicalisme républicain sauve les insuffisances du film !

Publié le février 13, 2013, dans Ce que j'ai à vous dire, Vie Municipale, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :