Lettre aux adhérents du Parti Radical

Chers amis,

Nous sommes encore sous le choc de l’annonce de Jean Louis BORLOO de ne pas présenter sa candidature à la Présidence de la République.

Notre déception est immense car nous mettions beaucoup d’espoir à le voir apporter des solutions nouvelles, plus justes et plus humaines aux défis que doit relever notre société. Beaucoup de nos concitoyens nous expriment aussi leur désarroi et les attentes qu’ils mettaient dans Jean Louis BORLOO. Il est bien dommage qu’ils expriment si tard leur soutien.

La décision de Jean Louis BORLOO est personnelle et nous la respectons. Depuis qu’il avait initié sa démarche de rassemblement des forces du Centre, il y a 1 an à Lyon, rien ne lui a été épargné : défection des uns, trahison des autres, manœuvre de l’Élysée et attaques personnelles indignes.

Nous savions tous qu’il n’était pas guidé par une ambition personnelle et un délire mégalomaniaque d’être candidat à tout prix. Il était prêt à incarner le Centre, mais un Centre rassemblé.

Nous avons tous notre part de responsabilité à n’avoir pas su rassembler plus largement autour de lui. Nous nous sommes heurtés aux petites chapelles qui font (parfois consciemment) le jeu des 2 blocs de droite et de gauche qui peuvent alors puiser dans leurs extrêmes les forces qui leur permettront de se partager le 2ème tour.

Nous regrettons aussi l’éloignement dans lequel l’a entrainé une partie de son entourage, plus attaché à se servir de lui qu’à le servir et qui ne lui a pas permis de mesurer l’enthousiasme qu’il pouvait susciter dans la population.

Il a redonné ses lettres de noblesse au Parti Radical qui n’est plus ignoré ni méprisé. Mais le Parti Radical doit guérir de cette malédiction qui l’amène à sacrifier des talents exceptionnels, aujourd’hui Jean Louis BORLOO comme hier Pierre MENDES FRANCE ou Jean-Jacques SERVAN SCHREIBER.

Nous saluons le courage des Laurent HENART, Rama YADE et bien d’autres qui, avec nous, le soutiennent loyalement.

Nous croyons toujours que des solutions moins brutales, plus justes, plus réalistes existent et nous attendons encore de Jean Louis BORLOO qu’il entraine toutes celles et tous ceux qui veulent vraiment servir notre pays et nos concitoyens.

Nous nous retrouverons le mardi 11 octobre à 19h au siège de la Fédération pour échanger sur cette situation nouvelle et ses conséquences.

Publié le octobre 4, 2011, dans Ce que j'ai à vous dire, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :