Le cas Juppé

Personne ne nie qu’Alain JUPPE soit intelligent, qu’il fut un excellent ministre des Affaires Étrangères et qu’il a, seul, porté le chapeau du système CHIRAC le privant peut être d’un plus grand destin national.

Pour autant, son retour au gouvernement était-il indispensable ? Le retrouver à la Défense, à son âge, pourquoi ? La vie gouvernementale est-elle une drogue dont il n’est pas sevré ?

Son retour en guise de cadeau de consolation est indigne de ce que doit être un engagement ministériel. Le repli sur les fondamentaux RPR de l’UMP signe la fin d’une dynamique d’ouverture et de modernité. Ce signe de frilosité n’est pas encourageant pour l’avenir.

Publié le novembre 25, 2010, dans Ce que j'ai à vous dire, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :