La fin ne justifie pas tous les moyens

La main de Thierry HENRY est un réflexe de joueur obsédé par la victoire. Aucun sportif, dans tous les sports, n’a échappé à une telle tentation au cours d’une carrière : une envie irrépressible de gagner.

Nous pouvons tous le comprendre, comme nous comprenons qu’un arbitre ne peut pas tout voir. A partir de là, il convient d’avoir le triomphe très modeste et de se racheter en se hissant enfin au niveau de finalistes d’une coupe du monde.

À propos de Bernard Fialaire

Sénateur du Rhône

Publié le novembre 24, 2009, dans Ce que j'ai à vous dire, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :