« Penser le XXIème siècle »

Lors de l’Université d’Eté du PARTI RADICAL, avec Jean Louis BORLOO nous avons essayé de « penser le XXIème siècle ». Nous allons changer d’ère, quitter plus rapidement que nous l’imaginons un monde dont l’économie repose sur les énergies fossiles : pétrole, gaz, charbon, même l’uranium connaîtra un épuisement.

 

Il nous faut nous orienter radicalement vers les énergies renouvelables, inépuisables comme le soleil, le vent, etc… Nous n’entrons pas dans une phase de pénurie, de récession, nous allons changer d’abondance. Et cette évolution plutôt que révolution, s’accompagnera de l’explosion des NTIC avec une communication mondiale ultrarapide qui transforme les relations dans la planète.

 

S’il est légitime de nous interroger sur l’allongement de la vie dans notre pays et ses excès d’acharnement thérapeutique qui poussent certains à réclamer la fin de l’enfer qu’ils vivent sur terre avant de mourir. Ayons la dignité de le faire sans oublier qu’ailleurs sur la planète des enfants réclament seulement le droit de vivre un peu, de se nourrir, de se soigner. De même que nous croulons sous les déchets, la production d’ordures ménagères par habitant ne cesse de croître, alors que près d’1 milliard d’habitants sur notre planète ne mangent pas à leur faim.

 

Il nous faut une volonté politique pour infléchir ces tendances. Le système de bonus/malus environnemental de Jean Louis BORLOO est un exemple de dispositif qui permet de déplacer une consommation vers des produits respectueux de l’environnement. Il s’agit de redistribuer en bonus sur les produits vertueux ce que l’on aura prélevé en malus sur les produits polluants. La 1èreexpérience sur les véhicules a permis d’atteindre en quelques mois les objectifs que se fixait l’Europe pour 2020.

 

On peut faire bien et vite.

 

Etre radical, c’est être optimiste. Comment ne pas l’être lorsque nous plaçons l’Humain au centre de nos préoccupations et que nous assistons dans notre pays à une révolution démographique. On n’a jamais vécu aussi longtemps, aussi bien, en restant aussi performant. « On n’a pas de pétrole, mais on a des idées » disait-on. Cela signifie que nos richesses, ce sont nos ressources humaines. Et bien, elles augmentent, elles se développent, elles sont de plus en plus performantes. OUI nous croyons dans le progrès. Un progrès qui ne sera plus le même, qui ne se traduira pas par du « TOUJOURS PLUS » mais par du « MIEUX ». Nous produirons mieux, nous consommerons mieux, nous vivrons mieux. Pour cela nous devons continuer à investir dans cette richesse humaine, en premier lieu par l’éducation.

 

C’est par l’éducation pour tous, tout au long de la vie, pour l’Egalité des chances, des chances individuelles et de la chance collective que nous pouvons enrichir notre société. C’est bien le message majeur que nous avons à relayer, nous radicaux, pour le XXIème siècle. C’est d’ailleurs la raison d’être du PARTI RADICAL depuis son origine.

 

Nous avons débattu de la SOLIDARITE nationale avec Martin HIRSCH dont nous soutenons sans réserve le RSA, avec Rama YADE pour les droits de l’homme, en présence de ministres Sénégalais, Congolais, de l’ambassadeur d’Afghanistan en France. Après l’analyse économique de Jérémy RIFKIN, Henri GUAINO a rappelé le pouvoir de la volonté politique face au fatalisme économique. « Pour que demain soit ce que nous ferons et pas ce qui doit arriver ».

Publié le septembre 21, 2008, dans Non classé, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :