Débat sur les conclusions du rapport de la commission d’enquête pour l’évaluation des politiques publiques face aux grandes pandémies à la lumière de la crise sanitaire de la covid-19 et de sa gestion – Séance publique du 10 février 2021

« Nous ne demandons pas de prévoir l’imprévisible car nous ne souhaitons pas une vie sans imprévu »

Je mets l’accent dans cette intervention sur :

  • La nécessité d’une agilité et d’une adaptabilité de la société afin d’être en capacité de répondre à une crise de cette ampleur.
  • La volonté de trouver une nouvelle organisation en tirant les conséquences de la pandémie et non un retour en arrière.
  • La santé nécessite d’un besoin d’harmonisation entre le médico-social et le sanitaire, les doubles tutelles étant un handicap.
  • Le besoin d’unifier la relation entre ARS et Préfet
  • L’attente de la loi 4D pour libérer les énergies, les initiatives et l’implication des territoires.

Je reviens sur la communication et demande une clarté nécessaire à tous, une transparence dans la diffusion de l’information en légitimant l’autorité scientifique apte à s’exprimer.

Réponse de M. Olivier Véran, ministre des solidarités et de la santé :

Il revient sur la liberté d’expression en regrettant effectivement une communication souvent floue et contradictoire et sur la relation ARS/Préfet

À propos de Bernard Fialaire

Sénateur du Rhône

Publié le février 10, 2021, dans sénat. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :