Lorsque la liberté opprime et la loi protège

Une femme qui se promène nue, même librement, porte atteinte à la pudeur et est répréhensible par la loi. Une femme qui se promène en burqa ou niqab, même librement, porte atteinte à la dignité de la femme, à l’idée que l’on a de son émancipation et doit être aussi réprimandée par la loi.

Les comportements extrêmes ne sont pas des expressions de liberté mais un asservissement à la provocation. La liberté passe par la maîtrise de soi et le respect de soi et des autres. La libération de la femme est un combat trop noble pour le laisser ainsi bafoué.

On peut tolérer le port de la burqa par une étrangère en visite en France mais on ne peut pas admettre la burqa pour une personne qui souhaite prolonger son séjour dans notre pays, pas plus que l’on n’admet les mutilations tribales ou religieuses.

Publié le mai 11, 2010, dans Ce que j'ai à vous dire, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :